Comment faire pour draguer une fille et mettre dans votre lit la fille de vos rêves ?

Il est clair que les femmes ont beaucoup plus de facilités que les hommes à faire des rencontres et à trouver quelqu’un si elles le décident vraiment. Il leur suffit de s’apprêter, de se maquiller correctement, de mettre une tenue ou un outfit sexy, et de se poser au coin d’un bar à la mode en cambrant délicatement leur dos, tout en souriant aux alentours. Elle sera très rapidement accostée par toute une série d’hommes. Pour nous les hommes, ce n’est pas la même chose, mais on peut quand même draguer efficacement si on le veut vraiment.

Ma rencontre

Ce que veulent les femmes

Avant toute chose, comme le dit le célèbre tacticien Sun Tzu dans son livre « L’Art de la guerre » : « Connait ton ennemi mieux que tu ne te connais toi-même ». Il est bien entendu que les femmes ne sont pas l’ennemi et que Sun Tzu n’avait probablement pas de connaissances très poussées en drague de jolies filles en mini jupes, néanmoins, la maxime s’applique complètement dans ce cas-ci.

En effet, pour bien savoir draguer, il est important de savoir ce que les femmes attendent des hommes….

Pour nous, c’est relativement simple, nous cherchons une jolie fille, sexy et souriante. Si ces conditions sont remplies, 99% des hommes seront déjà heureux. Pour les femmes par contre, la liste de ce qu’elles recherchent chez un homme pourrait probablement faire plusieurs dizaines de pages si on leur laisse la possibilité de s’exprimer : grand, beau, galant, riche, qui a de l’humour, qui est sportif, qui a un beau corps, intelligent, qui s’occupe bien des enfants, etc, etc, etc. Dans les faits, il n’existe cependant aucune femme qui soit avec un homme qui est représenté par l’ensemble des critères qu’elle avait posé initialement. Et pourtant, certaines caractéristiques sont essentielles….

Il est important de savoir que nous sommes, hommes et femmes, des animaux évolués. Nous avons construits des villes, nous conduisons des voitures, nous allons à l’école, au cinéma, mais cela ne représente que très peu de temps sur l’échelle de l’histoire de l’humanité. Pour être plus précis, depuis l’existence de l’homme, 99,97% du temps a été passé en vivant dans des cavernes et des tentes, à chasser, pêcher et cueillir des fruits, alors que 0,03% représentent le temps que l’humanité a passé de manière « évoluée », en société et en village de plus de 50 individus, ce qui correspond grosso modo à l’apparition de l’agriculture il y a +- 20.000 ans.

Le cerveau de l’homme et de la femme est donc rôdé et configuré pour réfléchir sur ces 99,97% d’évolution de manière instinctive. Il s’agit la de 2.800.000 ans d’évolution, qui ne disparaissent pas après quelques milliers d’années d’éducation. Assez logiquement, cela se traduit également au niveau biologique, au niveau du cerveau. L’homme dispose, dans son cerveau, de trois étages. Reptilien, limbique et néocortex. Chacun d’entre eux a des fonctions diverses qui sont établies au fur et à mesure de l’évolution. Le cerveau reptilien représente les fonctions de bases : survie, fuite, plaisir, peur. Le cerveau limbique représente les émotions, l’instinct, la mémoire. Le néocortex lui, plus récent, a des fonctions plus complexe comme l’intelligence, la créativité, la solidarité. Instinctivement, nous réagissons toujours sur base des deux premiers étages, le troisième n’étant utilisé que pour les opérations complexes, comme la réflexion intellectuelle, le travail, l’étude, le langage, l’humour, etc.

Comment cela se traduit-il pour l’homme au niveau de l’amour et des préférences sexuelles ? C’est assez simple. Avez-vous déjà vu une fille que vous trouviez jolie et décidé qu’elle était attirante parce que vous aviez calculé que le ratio taille/poids approximatif vous convenait ? Ou parce que ses dents étaient parfaitement alignées ? Ou en mesurant ses pieds et que leur taille correspond à la moyenne de la taille des pieds des filles de votre lycée ? Ou encore parce que la tonalité de sa voix correspond à un si majeur ? Non, sûrement pas. Vous trouvez une fille jolie sur base d’une émotion indéfinissable. Vous êtes attiré instinctivement et sans savoir expliquer pourquoi.

Bien entendu, vous la trouvez jolie car elle a des belles formes, de gros seins, qu’elle est jeune, qu’elle a une belle chevelure, mais ce sont les des réponses instinctives a ce qui sont nécessaire pour pouvoir avoir un partenaire sexuel adéquat, et ces messages vos sont envoyés directement de vos cerveaux limbique et reptilien. Prenons ces points un à un pour illustrer nos propos :

Voilà donc comment et pourquoi nous sommes attirés par une femme en particulier. Pour comprendre comment celles-ci réagissent et ce qui les motive, il suffit donc de se voir dans le corps d’une homo-sapiens en pleine savane en Afrique il y a un million d’années, transposer cela dans le présent et traduire les comportements attirants de l’époque en comportement actuels.

Ce que recherche une femme de manière instinctive

On cherche donc à savoir ce qui attirait les femmes au début de l’humanité. La réponse est relativement simple ; les femmes évoluaient à l’époque dans un environnement dangereux, étant moins puissantes physiquement que les hommes, elles cherchaient donc la protection de ceux-ci. Elles étaient également programmées pour perpétuer l’espèce, elles voulaient donc un partenaire sexuel qui soit capable de lui donner les meilleurs enfants possibles, et qui soit capable de la nourrir pendant qu’elle allaitait. On pourrait donc penser que si elle trouve un homme fort pour les protéger et capable de lui faire des enfants, cela peut lui convenir. Bien que ce ne soit pas tout à fait faut, la réponse est bien plus complexe que cela.

En effet, chaque être humain est programmé génétiquement depuis des millions d’années pour perpétuer ses gènes propres. Notre but instinctif est donc d’avoir des enfants qui soient capables eux-mêmes d’avoir leurs propres enfants. Cela est mis dans un contexte de compétition au sein même de l’espèce ou on veut voir ses descendants réussir par rapport aux autres. Cela explique le sentiment de fierté quand notre fils gagne un match de foot ou quand notre fille est première de classe. L’un comme l’autre on les caractéristiques pour dominer leurs semblables, et ont donc plus de chances de trouver un partenaire sexuel à leur convenance, et qui leur permettra d’avoir des enfants plus compétitifs.

A l’époque, il ne s’agissait pas d’être le meilleur au foot, mais quand on ramenait un animal sauvage et qu’on partageait, le plus costaud, ou le plus malin l’emportait. Il était donc primordial de ne pas être le dernier, car il s’agissait d’une question de vie ou de mort.

Comment et pourquoi les hommes pensent comme ils pensent

Au niveau masculin, nous voulons perpétuer nos gènes. Que ce soit notre lignée à l’époque des rois mérovingiens et simplement s’assurer que notre fils puisse lui-même avoir un fils pour que notre nom de famille continue d’exister, nous voulons nous assurer de perpétuer notre descendance. Heureusement pour nous, nous avons la chance de pouvoir avoir des enfants de différentes partenaires en même temps. Nous pouvons très bien être marié et coucher avec la femme de ménage en même temps, ou tromper notre copine avec sa sœur ou sa meilleure amie. Cela peut paraitre peu moral (bien que ce soit un concept inventé par les femmes, nous y reviendrons), c’est pourtant parfaitement logique d’un point de vue biologique et vu sur le pan de l’évolution. Notre stratégie est donc claire et simple : avoir un maximum de relations sexuelles, avec un maximum de partenaires sexuels différentes, pour avoir un maximum d’enfants et le plus de chances possibles de perpétuer nos gènes. Historiquement, ce concept est d’ailleurs mis en place sous forme de système quand une personne a tout le pouvoir dans une société. Que ce soit les harems (ou seule le Calife peut y rentrer), à l’époque des Mayas (ou on se voyait attribuer un nombre de femmes selon la hiérarchie militaire), ou chez les mormons ou on peut prendre autant de femmes que l’on peut nourrir, l’histoire regorge de ce genre d’histoires. Cependant, pour les femmes, la stratégie est quelque peu différente.

Du fonctionnement initial vers l’évolution à l’heure actuelle

Pour les femmes, le problème n’est pas le même. Elles vont pouvoir avoir quelques enfants au cours de leur vie. Probablement de deux-trois à une dizaine maximum. D’une part donc, le nombre de partenaires potentiels sera réduit. D’autre part, lorsqu’elles seront enceintes, elles ne serontd’aucun intérêt pour les hommes qui ne l’ont pas mise enceinte. Pour perpétuer leurs gènes, il leur faut donc choisir un homme qui représente des facteurs de qualité au niveau génétique, pour avoir des enfants attirants physiquement tout en étant potentiellement forts et puissants, voir jolies et attirantes pour les filles. L’homme doit pouvoir être suffisamment puissant pour les protéger, suffisamment malin pour apaiser les tensions s’il n’est pas le plus fort. Il doit pouvoir s’occuper des enfants si la mère n’est pas disponible et avoir de l’instinct pour nourrir sa famille. Il doit être attirant physiquement pour produire des enfants qui soient eux-mêmes capables d’attirer les plus beaux spécimens de l’autre sexe de l’espèce. Il doit avoir de la présence sociale pour diriger les autres en cas de besoin. Et il doit être fidèle, car son temps doit pouvoir être consacré de manière importante à sa famille. Bonne nouvelle par contre, il peut s’agir, pour la femme, d’hommes différents…..En effet, une femme comblée pour un homme riche, pourra très bien s’amuser avec le jeune jardinier qui a plus de potentiel génétique que son mari de 60 ans. Il vous suffira de vous positionner dans le bon rôle au bon moment.

Voilà donc toute une série de critères qui semblent impératifs à une femme quand elle recherche un partenaire sexuel de manière instinctive. Mais comment traduire ces critères de manière claire dans notre société actuelle ? Pour en savoir plus, suivez le guide !